FANDOM



Tu m'as coupé le souffle. Maintenant tu as rendu le tien.

L'Arbre aux Corbeaux (The Vile Village) est le septième tome de la série des Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire par Daniel Handler.

SynopsisModifier

L'Arbre aux Corbeaux relate les aventures du trio Baudelaire dans la ville de V.D.C (Villeneuve-Des-Corbeaux). Mr Poe pense avoir trouvé un bon tuteur pour les orphelins : un programme d'adoption basé sur l'adage : "Il faut tout un village pour élever un enfant". Klaus, Prunille et Violette choisissent d'un commun accord la ville de V.D.C, déterminés à percer le mystère qui entoure ces initiales. (Celles-ci sont en réalité celles de Villeneuve-Des-Corbeaux, mais ils ne l'apprendront que plus tard). Ce village est atypique : il fonctionne avec de nombreuses règles sévères et contradictoires et voue un culte sans bornes aux centaines de corbeaux qui semblent y habiter. Les habitants se montrent fort antipathiques envers les orphelins, les forçant à accomplir toutes les tâches ménagères du village et à répondre à leurs moindres désirs. Seul un homme se montre agréable : l'"homme à tout faire" du village, Hector. C'est chez lui que les orphelins vivent, au pied de l'Arbre aux Corbeaux. Les orphelins découvrent que leur tuteur brave les règles de Villeneuve-Des-Corbeaux en construisant en secret un dirigeable autonome.

Les corbeaux apportent chaque jour les triptyques énigmatiques d'Isadora, censés leur révéler ou elle et son frère se trouvent, et les orphelins découvrent ainsi que les Beauxdraps sont en ville. Parallèlement, la chef de la police, Luciana, qui est en réalité Esmé déguisée, annonce qu'elle a retrouvé le Comte Olaf. Les orphelins s'aperçoivent rapidement qu'il ne s'agit pas de lui, mais d'un homme lui ressemblant fortement. Le village veut brûler Olaf, mais il est retrouvé mort avant son exécution. Un détective privé, Arsène Dupin, en réalité Olaf déguisé, est engagé par la chef de la police pour trouver qui a commis le meurtre. Les orphelins sont accusés sur de fausses preuves et condamnés au bûcher. Heureusement, ils déchiffrent le code caché dans les poèmes et parviennent à s'échapper de leur cellule après quoi, ils libèrent Isadora et Duncan, prisonniers dans une fontaine en forme de corbeau, qui parviennent à s'enfuir avec Hector à bord de son AHAA, mais pas les Orphelins. L'identité d'Arsène Lupin et de Luciana est révélée alors qu'ils tentent d'empêcher le trio de monter à bord du dirigeable, après quoi ils s'enfuient.

Violette, Klaus et Prunille quittent la ville vers leur prochaine aventure, désormais leurs propres tuteurs.

Chapitre IModifier

Les Baudelaire sont assis dans le bureau de Mr Poe, qui a de plus en plus de mal à leur trouver des tuteurs potentiels, du fait des destins tragiques des précédents. Ils découvrent la une du Petit Pointilleux sur les évènements du Tome VI, truffée d'erreurs. Mr Poe leur apprend l'existence d'un programme d'adoption municipal, "il faut tout un village pour élever un enfant," auxquels sont inscrits plusieurs villes, dont "VDC." Sans rien connaître de l'endroit, les orphelins décident immédiatement d'y partir.

Chapitre IIModifier

Plus tôt le matin a été installée la fontaine Korax. Les Baudelaire descendent du bus pour VDC où les a placés Mr Poe après avoir réglé les formalités avec la mairie et les avoir chargés de se rendre à celle de leur nouveau foyer. Le bus les dépose très loin de la ville, au début de l'après-midi, et il leur en faut le reste pour l'atteindre, exténués. Ils découvrent la basse-ville et le Conseil des Anciens ; Luciana/Esmé est officiellement intrônisée nouveau chef de la Police municipale, et la règle 19833 entre en action. Les enfants sont présentés aux concitoyens et assignés à résidence chez Hector. Celui-ci sort avec les Baudelaire et leur montre le crépuscule qui tombe sur la ville, et le vol des corbeaux.

AnalysesModifier

  • Ce tome occupe la position centrale dans la série, et, à ce titre, lie deux parties de l'histoire bien distinctes : il met fin au défilement progressif des tuteurs qui fondait la formule des 7 premiers livres, et démarre la cavale des Baudelaire qui forme l'intrigue des 6 derniers.
  • C'est l'une des rares fois où les nombreuses références culturelles trouvées dans le babillage de Sunny sont volontaires et conscientes. Elle mentionne le monstre mythologique Scylla, que Klaus avait mentionné en passant dans le tome VI. Etrangement Klaus se trompe sur les détails de la légende alors que Sunny semble utiliser la référence plus correctement.

RéférencesModifier

  • Mr Fagin refuse d'adopter les orphelins Baudelaire, qu'il traite de fauteurs de troubles. Chez Charles Dickens, le Mr Fagin d'Oliver Twist dirige une troupe de voleurs à la tire composée d'orphelins.
  • Villeneuve-des-Corbeaux semble être un hommage assez inévitable au film d'Alfred Hitchock Les Oiseaux, qui décrit l'invasion d'une petite ville par des miriades d'oiseaux qui aggressent les humains. Le film est surtout connu pour ses plans angoissants montrant les personnages traversant une ville où les oiseaux, immobiles et indifférents (pour le moment) ont tout recouvert. La première visite des Baudelaire dans le chapitre II est un hommage type de ce genre de scènes.
  • L'Arbre Jamaisplus est une allusion au poème d'Edgar Allan Poe "Le Corbeau." Le corbeau de cette oeuvre répond de manière péremptoire "jamais plus" à chaque plainte désespérée du poète.
  • L'alias d'Olaf est un hommage au chevalier Dupin, personnage crée par Edgar Allan Poe. Il est le premier détective de l'histoire de la fiction puisqu'il joue l'enquêteur dans le premier roman policier de l'Histoire, Double Assassinat dans la Rue Morgue.
  • Quatre des babillages de Sunny sont des noms d'oiseaux : grèbe, harle (Merganser), pipilo (Towhee) et viréo.
  • Luciana est un hommage au personnage Luciana du roman Catch-22 de Joseph Heller. Esmé et Luciana procèdent dans les deux livres à la destruction de précieux documents qu'on n'arrive jamais à ré-assembler par la suite.
  • Ogden Nash est cité.
  • Mr Lesko se réjouit d'utiliser les enfants Baudelaire comme esclaves. Matthew Lesko est un activiste américain connu pour enseigner diverses manières d'obtenir sans effort de l'argent du gouvernement américain en exploitant des failles légales.
  • Hector proclame "Curieux, de plus en plus curieux." C'est une réplique récurrente du Chat-foin dans Alice au Pays des Merveilles, de Lewis Caroll.
  • Sunny s'écrie "Scylla," expliquant qu'il vaut mieux vivre avec leurs regrets dans l'aéroplane d'Hector pour le restant de leurs jours plutôt que de mourir sur le bûcher. Dans l'Odyssée d'Homère, Scylla et Charybde sont deux monstres marins sur la route d'Ulysse ; comme il est impossible d'éviter l'un ou l'autre, Ulysse finira par choisir Scylla. A noter que le contexte de la scène un peu plus compliqué en français du fait de l'expression populaire "aller de Charybde en Scylla," c'est à dire enchaîner les situations calamiteuses.

RemarquesModifier

  • Dans la version originale, le titre du roman (comme tous les autres) contient une allitération (The Vile Village) mais elle n'a pas été retranscrite en français, bien que cela semble tout à fait possible, "vile" et "village" étant tout deux des mots transparents.
  • Première (et dernière) apparition de Jacques Snicket (son tatouage à la cheville l'identifie clairement comme un membre de VDC)
  • Prunille fait ses premiers pas à la toute fin du récit.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard