FANDOM


Bon, on va récapituler, parce que tout cela est franchement confus : Julie Blattberg donne à l’homme plus âgé une boîte secrète. Que cette boîte ait contenu oui ou non l’autobiographie n’est pas explicite. Il est donc possible que l’homme plus âgé ait directement reçu le paquet de Snicket et non d’un intermédiaire. L’homme plus âgé que l’invité(e) lit une introduction au paquet constituant l’autobiographie. Les circonstances dans lesquelles le paquet atterrit dans les mains de l’invité(e) sont inconnues, du fait de la coupure dans la conversation relatée dans la page 193. L’invité(e) donne le paquet à une jeune femme et lui raconte son expérience. La jeune femme interpelle le portier et lui donne le paquet, lui expliquant son origine (la page 193 est peut-être une partie du récit oral de la jeune femme). Le portier écrit le récit de sa rencontre avec la jeune femme et donne le paquet à un des chefs d’édition (la page 193 est peut-être une partie de la lettre du portier). Un des chefs d’édition lit le paquet qu’il a reçu des mains du portier et entreprend sa publication. La maison d’édition envoie une lettre à Handler pour lui expliquer l’origine de l’Autobiographie. Enfin, Handler écrit l’introduction du livre que le lecteur reçoit.

Commentaires : la page 193 ne peut pas être une partie du récit oral de l’invité(e) à la jeune femme, en ce que le paquet lui est donné par un étranger/une étrangère. Or il est explicitement mentionné que l’invité(e) et l’homme plus âgé se connaissaient déjà avant la réunion.

Qui croire ?Modifier

Comme le sous-entend l’homme plus âgé, toute cette histoire confuse n’est peut-être qu’une mesure de sécurité destinée à ne pas éveiller les suspicions d’ennemis, et par conséquent il se peut que les évènements relatés dans la préface n’aient jamais existé. La question est : par où commencer ? On peut partir de Handler, qui improviserait dans sa lettre pour cacher la véritable origine de la biographie, à l’homme plus âgé, qui mentirait au sujet de la façon dont il l’a obtenue. Il est donc impossible de déterminer le faux du vrai ici ; néanmoins, il se peut aussi que le chemin réel de l’autobiographie ait été tellement rocambolesque qu’Handler n’ait pas eu besoin de mentir, l’histoire étant suffisamment longue et confuse pour endormir les suspicions de l’ennemi. Nous voilà donc réduits au « principe d’innocence » en l’absence de preuves : on présuppose que les évènements de la préface sont avérés.

Portier et SnicketeriesModifier

Premier constat : le portier écrit « cher caillé intime » au lieu de « cher cahier intime. » Ce code pointe directement vers une origine snickétienne… Le portier serait donc bien Snicket et sa lettre un mensonge. Néanmoins comme le prouve la page 75 (où Kit écrit une lettre commençant elle aussi par « cher caillé intime ») Lemony n’a pas le monopole de ce code, qui est utilisé par d’autres personnes. Ce peut donc être un quelconque membre de VDC (il utilise le déguisement issu du Kit) qui s’est posté à l’entrée avec l’aval de Lemony pour faciliter l’acheminement de ses enquêtes à la maison d’édition. Peut-être un des fameux crémiers alliés de Lemony, toujours si prompts à lui porter assistance ? Le vacherin ayant brûlé, il semble probable qu’ils se soient reconvertis dans d’autres activités… Comme la garde de porte. Par ailleurs on doute que Snicket ait exercé régulièrement le même poste 27 ans durant.

Deux scènes qui n'en font qu'une : un lien caché ?Modifier

Un point sur lequel palabrer des heures et des heures… A la fin des Lettres à Béatrice, Béatrice junior se rend à un cocktail où elle retrouve Lemony, l’interpelle devant ses amis, crée ainsi une certaine gêne, et lui demande de la recontacter. S’agit-il de la même scène que nous propose l’introduction à l’Autobiographie ? Comme nous l’avons précisé plus haut, la photo représentant la réunion montre le paquet remis à une main féminine portant une bague. S’agirait-il de Béatrice Junior, célèbre pour porter un anneau lié à Lemony Snicket ? Par ailleurs l’homme plus âgé adresse son discours à l’assemblée, précisant qu’une duchesse déguisée pourrait s’y trouver : sur quel élément fonde-t-il cette suspicion ? Peut-être sur le fait qu’une des personnes présentes porte une bague ayant justement appartenu à la duchesse de Winnipeg… Une personne qui n’est autre que Béatrice Junior. Il est de ce fait possible que Béatrice Junior ait été repérée par Lemony, et qu’il l’ait par l’intermédiaire de l’homme plus âgé attirée à la réunion dans le but de lui remettre le paquet. Pourquoi la choisir comme détentrice ? Les raisons sont multiples : c’est sa nièce, et il lui transmet ainsi un héritage familial auquel elle a droit. Par ailleurs dans les Lettres à Béatrice l’intéressée harcèle Snicket car elle veut absolument découvrir son passé et son implication dans l’affaire Baudelaire : l’autobiographie est une réponse qu’il lui apporte. De plus elle précise dans ses lettres qu’elle a au « au moins douze questions à lui poser. » Est-ce un hasard si l’autobiographie est ainsi organisée sous l’égide de treize questions cruciales ? Est-ce aussi un hasard si Snicket mentionne aussi une boîte qui ne peut être passée que de oncle/tante à nièce/neveu ? Des coïncidences ténues qui rendent cette théorie plausible…

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard