FANDOM


Ci-joint un ensemble de notes au huitième tome des Désastreuses Aventures.

Chapitre IIIModifier

La Basilique du Saint-FrusquinModifier

Cet édifice religieux est le même que celui qui apparaît sur la carte du neuvième chapître de l'Autobiographie. En version originale, on parle de Cathedral of the Alleged Virgin, traduite par Basilique du Saint-Frusquin dans la version française du Tome VIII puis traduite différement en Cathédrâle du Supposé Miracle dans la version française de l'Autobiographie.

Cathedral of the Alleged Virgin se traduit littéralement par Cathédrale de la Viergement Décrite. Cette marque narquoise de scepticisme à l'égard de la religion catholique, plus particulièrement dirigée à la croyance en la virginité de Marie, a valu un certain nombre de parents courroucés à Handler (lui-même juif de naissance et athée). Comme il l'a répondu lui-même, toute l'ambiguité du terme alleged réside dans le fait qu'il indique que "des gens ont dit qu'elle était vierge," et non pas "des gens ont prétendu qu'elle était vierge."

Pour adapter cette marque de moquerie à l'égard de la religion chrétienne, Rose-Marie Vassalo a eu recours à Saint-Frusquin, un saint totalement fictif à qui l'on a souvent recours dans les expressions familières et vulgaires pour aborder la religion avec légéreté sans pour autant offenser le dogme. C'est le même principe que "le Saint-Crépin" ou "à la Saint-Glingin." Le frusquin est un vieux mot, désormais tombé en désuétude, pour désigner l'argent d'un homme, son capital, l'ensemble de ses biens ; paradoxalement, il désignait aussi de vieux vêtements pauvres et usés, probablement ceux de miséreux vagabonds qui ne possédaient littéralement que les habits qu'ils portaient sur eux. "Saint-frusquin" était donc probablement une manière de critiquer les habits fastueux des dignitaires catholiques, jugés surchargés et trop somptueux pour des hommes de Dieu (l'expression saint-frusquin est apparue avec la réforme protestante). Cette impression de surcharge a conduit à l'usage moderne de cette expression, qui s'emploie pour renforcer une énumération. Dans l'Autobiographie, le "supposé miracle" peut se rapporter à n'importe lequel des épisodes décrit par la Bible.

Chapitre IXModifier

La liste d'anagrammesModifier

"Dieux du ciel," s'écria Klaus. "Tous ces noms ont l'air d'être des anagrammes !"

Klaus est dans le vrai, même s'il n'a pas le temps de tous les décortiquer.

  • LISA N. LOOTNDAY - ALISON DONALTY. Alison Donalty était la maquettiste officielle des Désastreuses Aventures aux Etats-Unis. Elle est notamment responsable de la première édition des livres, qui imite la patine d'ouvrages anciens.
  • LINDA RHALDEEN - DANIEL HANDLER. Auteur réel de la série, utilisant le pseudonyme de Lemony Snicket. Dans l'univers de la série, c'est l'associé et le représentant de l'auteur et il participe à plusieurs reprises à ses enquêtes, comme cela est mentionné dans l'Autobiographie. Sous le pseudonyme de Linda, Daniel a également écrit la pièce Ici le Monde est Paisible, jouée au théâtre Ned H. Rirger dans l'Autobiographie.
  • MONTY KENSICLE - LEMONY SNICKET. Pseudonyme utilisé par l'auteur pour écrire Le Petit Lutin Rose, comme le précise l'Autobiographie. A également écrit la saga des Enfants les Plus Chanceux du Monde sous un autre anagramme : Loney M. Setnick.
  • NED H. RIRGER - RED HERRING. "Red herring" signifie "leurre" en anglais. Symbole repris à de nombreuses reprises dans le Tome VI. L'Autobiographie mentionne également un Théâtre Ned H. Rirger ; par conséquent il est également possible que Ned soit une personne réelle en l'honneur de laquelle ce théâtre a été nommé.
  • ERIQ BLUTTHETS - BRETT HELQUIST. Illustrateur de la série et assistant aux enquêtes de Lemony Snicket dans l'Autobiographie. A également illustré la saga des Enfants les Plus Chanceux du monde sous un autre anagramme : Beth Quiltrest.
  • RUTH DËRCROUMP - RUPERT MURDOCH. Magnat financier propriétaire de la maison d'édition Harpercollins à l'époque où elle publiait les Désastreuses Aventures.
  • AL BRISNOW - LISA BROWN. Epouse de Daniel Handler, auteur réel de la série. A également illustré d'autres ouvrages de Lemony Snicket destinés aux jeunes enfants.
  • CARRIE E. ABELABUDITE - BEATRICE BAUDELAIRE. Mère des orphelins Baudelaire - un des nombreux indices prophétisant la révélation finale faite sur Béatrice dans le dernier chapître de la saga.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard