Fandom

Le Waterloeux Wiki

Localisations Lovecraftesques

183pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Ce qui suivra n'est autre qu'un atlas primaire des lieux où se déroulent les évènements ayant inspiré les travaux de Mr Snicket. Si vous cherchez un endroit sûr pour y crever de délire de persécution après avoir été poursuivi quinze heures par des bigoudènes extrêmistes, cette section est faite pour vous.

Précisions sur l'univers de la sérieModifier

Une périphrase vague pour résumer ce microcosme : à la fois nulle part et partout. En effet, la série tire une partie de son originalité dans le fait qu'elle utilise un univers mixte ; il correspond à la fois à notre réalité et à un univers fictif. Dans les oeuvres de fiction, deux choix sont en général possibles : faire évoluer des personnages dans ce qui correspond à notre monde réel ou créer de toutes pièces un nouvel univers, différent du notre. La série est atypique en ce qu'elle dépend des deux options. Le snickénivers correspond effectivement à notre réalité : l'histoire et la géographie sont largement repris. Les personnages étudient Lewis Caroll, vont interviewer des chauffeurs de taxi en thaïlande, parlent du temps des pharaons... Ils sont bien censés évoluer dans notre monde réel. Mais d'un autre côté, ils vivent dans un pays non identifié, inconnu ; ses lois ne correspondent pas à notre environnement habituel ; les lois physiques de la vraisemblance ne sont pas celles que nous subissons (bébés aux dents acérés, écoutilles de sous-marin réparée avec du chewing-gum, etc). Et si l'on fait la liste de tous les endroits présentés comme "étrangers," l'on se rend compte que le pays où évoluent ces personnes ne peut exister... Nulle part. En vérité, la série évolue dans un environnement disposant de sa propre singularité, qu'on peut résumer ainsi :

  • L'histoire, la culture, la "culture de l'étranger..." sont identiques à notre monde réel.
  • L'endroit dans lequel évoluent les personnages a ses propres "lois fondamentales," qui ne sont pas celles du monde réel.
  • De ce fait, il est impossible aux personnages d'être vu en train de vivre à l'extérieur de cet espace singulier, même s'ils peuvent mentionner avoir effectué un voyage là-bas.

La série est donc située dans notre monde (le macrocosme), mais dans un espace fictif et totalement autarcique (le microcosme).

Quelques lois générales de cet universModifier

L'essenceModifier

Interrogé sur les inspirations l'ayant conduit à créer l'univers de la série, Daniel Handler a énoncé une formulation très simple qui résume très bien l'essence générale de ce monde : "un monde entièrement gouverné par les livres." D'où l'omniprésence de la littérature en général, l'importance qu'elle possède dans l'intrigue, et le message qu'elle est censée véhiculer au sein des ouvrages. Les livres sont quasiment considérés comme des éléments "actifs" de cet univers : les sous-marins portent le nom d'auteurs connus, l'Hôtel Dénouement est organisé comme une bibliothèque géante, les personnages et lieux sont nommés en référence à des travaux littéraires, etc.

L'Avance Technologique et la TemporalitéModifier

Sujet de discussion fréquent : à quelle époque est censée se dérouler la série et quelle est l'avancée technologique générale de cet univers ? On tente souvent de répondre à la première question en s'appuyant sur la seconde (et vice-versa), mais pour aboutir à de véritables contradictions : l'univers graphique de la série (renforcé par les illustrations de Brett Helquist et le style des photos en noir et blanc) donne l'impression d'un monde tout droit sorti des années 30, tandis que d'autres détails laissent penser à un univers résolument contemporain (l'ordinateur de Néro). L'explication est liée à la logique même de cet univers : il n'est pas censé être la réplique exacte de notre monde réel, il a sa propre temporalité. Il est donc vain d'essayer d'attribuer une certaine période historique à la série, malgré les fréquentes références à l'Histoire mondiale faites par l'auteur. On distingue donc :

  • Le style visuel : les costumes dessinés par Brett Helquist et les bâtiments qu'il dépeint rappellent un esthétisme mi-baroque, mi-victorien, qui fait beaucoup penser au mouvement romantique-gothique. L'esthétique est donc résolument "rétro," censée mêler avec confusion l'atmosphère londonienne du dix-neuvième siècle et l'environnement parisien des années trente. Cela se retrouve surtout dans les illustrations de Brett, mais aussi dans les documents photographiques (surtout dans l'Autobiographie) et dans certains détails du texte qui appellent aussi à cette esthétique rétro : le costume marin de Klaus, la redingote d'Olaf, les habits de grooms, les perruques des juges, les opérations de chirugie en public, les exhibitions de monstres de foire, les sous-marins sortis tout droit de Jules Vernes... Tout celà annonce déjà le style d'une époque révolue.
  • Le niveau technologique : les personnages disposent de ferrys, de neuro-chirurgiens, d'ordinateurs "avancés" capables de retoucher des photos, de lignes de téléphone... Mais ils n'ont cependant pas la même avancée technologique que nous. En effet, l'auteur souhaitant un monde "dominé par la littérature," il a délibérément limité l'étendue des voies de communication pour que l'écrit, les livres, la presse, la poste, l'épistolaire... restent les moyens privilégiés pour les échanges d'information. Le téléphone, les lignes télégraphiques (un moyen assez rudimentaire, ce qui prouve cette thèse) sont certes utilisées, mais occasionellement, de même que le reste des technologies les plus avancées. Pour résumer, les personnages de la série disposent du niveau technologique actuel sans la révolution des médias et des communications.

La VilleModifier

La ville où se déroulent le plus des pérégrinations Baudelairiennes. Métropole affairée et sinistre, scène de nombreux évènements, où les pompiers ont manisfestement fort à faire. Dans cette section se trouvent, parmis tant d'autres horreurs, la Plage de Malamer, le Manoir du Comte Olaf, le Boulevard Noir ou encore l' Hôtel Dénouement.

La Périphérie de la VilleModifier

Briney Beach Modifier

Appelée plage de Malamer dans la traduction, ce nom de lieu se traduirait plutôt par "Saumure-plage," briney étant l'adjectif associé à brine, la Saumure (type de gros sel qu'on retrouve à même les sols sableux). Le nom du lieu est une référence à un vers d'A Travers le miroir de Lewis Caroll : A pleasant walk, a pleasant talk, along the briney beach. L'allusion était suffisamment obscure pour ne pas être remarquée avant la publication du tome XI ; retenant surtout une idée générale d'âpreté et de négativité, Rose-Marie Vassalo a forgé Malamer, jeu de mot sur mal amer et mal à mer.

L'allusion fait référence au passage où le morse, désirant manipuler d'innocentes huîtres pour qu'elles atterrissent dans son assiette, leur décrit une fort jolie plage à saumure où ils pourraient faire balade et causette. Les huîtres se laissent séduire par ses belles paroles et finiront dans son estomac. Il y a intertextualité ici dans le sens où Briney Beach apparaît d'abord comme un endroit plaisant, lieu des joies simples de l'enfance, mais qui va finalement devenir un endroit maudit, celui où finit l'espoir (dans le tome IV, les enfants ont des images mentales très pénibles concernant Briney Beach). Tout ce qui est plaisant cache en fait une menace très sérieuse. On peut aussi identifier Mr Poe à la figure du morse dans la première scène de la série : il apparaît d'abord mençant, puis se révèle être anodin, pour enfin redevenir une menace lorsqu'il délivre la raison réelle de sa venue.

Briney Beach semble être une plage tout à fait normale, envahie de touristes l'été et plus ou moins déserte le reste du temps.

Lieux plus éloignésModifier

Route des PouillassesModifier

Lac ChaudelarmesModifier

La Falotte-sur-Rabougre Modifier

Le Collège-Lycée Privé Alfred J. Prufrock Modifier

La bourgade Villeuve-Des-CorbeauxModifier

Epicerie "La Dernière Chance"Modifier

Clinique HeimlichModifier

Arrière-PaysModifier

Monts MainmortesModifier

OcéanModifier

Salencres-sur-Mer

Lieux vraiment, mais alors vraiment éloignésModifier

L'Île ( arbitrairement nommée "Olaffia" )Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard