Fandom

Le Waterloeux Wiki

Kit Snicket

183pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager


Kit Snicket était la soeur de Lemony et Jacques Snicket, la fille de Jacob Snicket, la petite-fille de Charles Snicket, et la mère de Beatrice. Kit Snicket était un membre des VDC Nobles.

BiographieModifier

Kit, comme ses deux frères, a passé la majorité de son enfance au Vacherin Doulbe-Crème plutôt que dans la demeure Snicket, se liant avec les crémiers VDC vivant là, et qui lui seront de fidèles alliés par la suite. Elle n’avait que quatre ans quand le schisme a éclaté, mais on ne connaît pas les âges respectifs de ses frères (la version française des livres mentionne Jacques comme son «grand » frère mais ce détail n’existe pas dans la version originale). Comme eux, elle a été enlevée très jeune à ses parents par des volontaires qui lui ont fait parcourir le monde avant de l’envoyer en formation afin d’intégrer l’organisation. Elle affirme que cette formation s’est déroulée au QG des Monts Mainmorte. Elle possède un œil tatoué sur sa cheville qui témoigne de l’ancienneté de son recrutement.

Dans sa jeunesse, Kit était déjà une pacifiste ; elle s’est véhément opposée au professeur Gregor Anwhistle, et lui a adressé une lettre désespérée, l’implorant de ne pas utiliser la Fausse Golgotte Gorgonoïde contre les ennemis de leur bord du schisme. A cette époque, elle était en lien avec l’usine de Raifort située sur Lousy Lane.

On sait qu’Olaf a déjà embrassé Kit et que la relation était apparemment consensuelle. La placer dans le temps est très difficile, mais il semble plus crédible qu’elle ait eu lieu avant la trahison d’Olaf et que tous deux étaient encore des adolescents ou de jeunes adultes.

Suivant la chronologie de la série, Kit est probablement tombée enceinte autour des premiers tomes, mais c’est une estimation vague. Elle avait apparemment pris les dispositions nécessaires pour la prise en charge de sa fille pour laquelle elle avait au moins prévu une chambre, quoiqu’elle n’eut jamais le temps de choisir son papier-peint. L’identité du père de l’enfant est délibérément laissée vague mais il est fortement suggéré que son père était Dewey et qu’il entretenait une relation amoureuse avec Kit.

Comme Lemony a commencé très tôt son étude sur les Baudelaire (immédiatement après l’incendie), il est probable que Kit ait joué un rôle de collaboratrice dans l’écriture des premiers livres : Lemony mentionne certaines de ses remarques sur la maison d’Olaf, où d’après elle des lentilles et caméras de surveillance étaient cachées dans la décoration occulaire. Comme Lemony mentionne que «deux personnes » observaient «bien sûr » les orphelins durant leur séjour chez le Comte durant le Tome 1, il serait censé qu’il parle ici de Kit et lui-même. Leurs investigations devaient être alors séparées puisque Kit affirme peu avant sa mort ne pas avoir revu ses deux frères depuis des années.

Kit est très affecté quand elle apprend la mort de son frère Jacques après le tome 7, mais elle se ressaisit quand elle commence à recevoir des messages à propos d’un mystérieux individu répondant aux mêmes initiales. Elle théorise que quelqu’un usurpe l’identité de Jacques pour de sombres desseins mais n’exclue pas qu’il s’agisse d’une personne partageant réellement ses initiales. Peu avant le tome 12, elle était en contact avec Charles avec lequel elle échangeait des documents importants.

Après le Tome 5 et avant le Tome 12, Kit a brièvement enseigné à Prufrock, profitant d’une avarie de professeurs. Elle tente d’initier ses élèves à la littérature VDC et à ses méthodes de codage, mais un article du Petit Pountilleux visé contre elle dénonce son programme comme non-éducatif, et Néron la licencie. Elle quitte Prufrock en emportant deux élèves inconnus, qui la suivent apparemment de plein gré pour accomplir une mission obscure. A ce stade, Kit dispose dans sa bibliographie d’au moins un tome des Désastreuses Aventures déjà publié.

Peu après les événements du tome 9, Lemony recherchait activement sa sœur et n’était pas sûr qu’elle soit encore vivante. Il a notamment glissé une note à son attention dans un Tome 10 visiblement écrit et publié à la va-vite pour qu’ils se retrouvent à l’Hôtel Dénouement et qu’il lui transmette toutes les «preuves » qu’ils recherchaient depuis déjà un moment.

Après le Tome 10, elle rencontre Quigley qui la met à jour sur le devenir des deux groupes d’orphelins. Elle l’aide à trouver un moyen de transport aérien, traque les Baudelaire et parvient à découvrir qu’ils ont embarqué à bord du Queequeg. Elle envoie Quigley secourir sa fratrie sur l’aérostat et envoie aux enfants un télégramme, leur donnant rendez-vous sur Briney Beach où ils embarquent dans le taxi qu’elle conduit. Elle les emmène alors immédiatement à l’Hôtel Dénouement et leur confie une très importante mission de recherche et d’espionnage dans l’attente de la grande réunion des VDC. Elle met en particulier une certaine exergue sur la nécessité de déterminer qui est exactement JS.

Elle les invite à un brunch qu’elle a organisé pour eux dans le parc de l’Hôtel, leur donnant divers détails sur VDC ainsi que les déguisements requis pour leur infiltration. L’attitude de Kit envers les Baudelaire est ambigüe. Par exemple, lors de la préparation de leur mission, elle ne mentionne absolument pas l’existence de Dewey alors qu’elle sait manifestement qu’il existe et qu’il était depuis le départ prévu qu’ils le rencontrent à l’Hôtel. Elle les quitte rapidement

Kit quitte rapidement l’Hôtel Dénouement à la recherche du Capitaine Widdershins ; il est dit qu’elle parvient à le retrouver en voyageant en skis nautiques, puis qu’elle le quitte par le même moyen de transport. Quoiqu’il en soit, il semble qu’elle joue un rôle important dans la réconciliation entre lui et ses enfants adoptifs ; ils parviennent à réparer le sous-marin avec Hal puis à rejoindre l’aérostat où se trouvent Hector, Duncan et Isadora. Malheureusement, le véhicule est détruit par les aigles et s’effondre sur le sous-marin. La collision fait tomber le télégraphe et Kit écope d’une blessure grave aux jambes, qui l’empêchera de se déplacer. Peu de temps après, le nouvel équipage rencontre le Grand Inconnu. Kit parvient à s’échapper à temps sur un radeau confectionné avec ses livres favoris mais échoue à convaincre les autres de la suivre. Les tempêtes marines font échouer son embarcation sur l’estran de l’Île.

Retrouvée par les Baudelaire lors d’une collecte de détritus, son arrivée est l’étincelle qui va allumer un brasier dans l’existence monotone des Îlotiers. Ishmael sait en effet parfaitement qui elle est et les principes auxquels elle obéit ; plus encore elle est au courant de nombreuses informations sur le monde extérieur qu’il s’évertue à étouffer depuis des années. Il réussit donc à convaincre les Îlotiers de ne pas la secourir, et de la laisser sur son radeau littéraire (les livres sont interdits dans la communauté). Les Baudelaire sont exilés au même moment, et s’enquièrent des dernières nouvelles de VDC auprès de Kit, bloquée par sa blessure. Elle ne peut se résoudre à leur avouer que leurs amis sont très probablement morts mais leur jure que, contrairement à ce que raconte Ishmael, Thursday est bel et bien vivant sur le continent et appartient à son bord de VDC. Plus tard, lorsqu’une partie des îlotiers leur propose d’organiser une mutinerie contre Ishmael, Kit s’oppose fermement à ce que les Baudelaire usent d’armes et de violence pour parvenir à leurs fins, mais son immobilité la contraint à l’impuissance.

Alors que l’estran se remplit d’eau, Kit perd les siennes ; les enfants la retrouvent alors. Lorsqu’Olaf apprend la nouvelle, il se porte volontaire pour la déplacer en lieu sûr. Leurs retrouvailles sont douces-amères et teintées par la certitude qu’ils sont tous deux aux portes de la mort. Olaf l’embrasse une dernière fois, exauçant sa promesse, et Kit n’a pour toute réponse que de lui rappeler qu’il est un homme profondément mauvais, le sourire aux lèvres. Elle récite avec lui un poème appris durant leur jeunesse VDC et assiste à son dernier souffle. Alors que l’accouchement commence, elle avoue aux Baudelaire le sort malheureux de leurs amis ; quant à eux, ils lui apprennent la mort de Dewey, qui achève de lui briser le cœur. A ce stade, Kit croyait également son frère Lemony mort, ainsi que ses parents.

Kit décède immédiatement après la naissance de sa fille, d’une cause difficile à déterminer – cela pourrait être une mort en couches, mais elle avait également refusé d’ingérer un antidote à la Fausse Golgotte Gorgonoïde afin de protéger son enfant à naître. Il est donc possible qu’elle soit tout simplement tombée victime des spores du champignon. Les Baudelaire lui creusent une tombe sur l’île à côté de celle d’Olaf. Sa dernière volonté était que les Baudelaire nomment son enfant en hommage à un mort pour faire honneur à la coutume familiale.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard